Lien(s) sur le(s) texte(s) régissant la collecte du lait en France

2007-06-11 18:29
charriau
Sales manager
- Journal Officiel de la République Française n°237 du 12 octobre 2000 page 16198, texte

- Rectificatif au règlement (CE) n° 853/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 fixant des règles spécifiques d’hygiène applicables aux denrées alimentaires d’origine animale (JO L 139 du 30.4.2004), texte

- Les québecois et leur "règlement sur le transport du lait et de la crème des producteurs".
2007-06-11 18:30
charriau
Sales manager
Les suisses ont réfléchi aux coûts de collecte du lait, mais rien sur l'amélioration de la productivité de la collecte elle-même.

Dernière modification par charriau (2007-07-03 17:20)
2007-09-20 20:14
charriau
Sales manager
Une réglementation peut en cacher une autre

Selon la norme européenne sur les tanks à lait de Février 2003, NF EN 13732, qui a le statut d'une norme française (et reprend la norme NF U36-101 de Septembre 1987) :

Paragraphe 5.5.1.2.6  Agitation du lait
L'agitateur doit être apte à assurer une homogénéité de le teneur en matière grasse du lait de telle sorte que la différence de teneur entre des échantillons prélevés aléatoirement dans le refroidisseur reste dans la limite de 0,1 g de matière grasse pour 100 g de lait.

Par ailleurs, la norme française en vigueur concernant la collecte du lait (NOR : AGRG0001734A publiée au JO 237 du 12 Octobre 2000) stipule :

Paragraphe 3.2.2.2  Mode opératoire
Préalable au prélèvement : agiter le lait pendant au moins deux minutes, au moyen de l'agitateur mécanique jusqu'à ce que le lait soit homogène.

Il y a donc un débat entre les deux réglementations citées ci-dessus, affirmant que le tank à lait assure l'homogénéité de la matière grasse, et donc une homogénéité du lait, alors que l'autre stipule qu'il faut agiter le lait avant le prélèvement d'échantillon pour qu'il soit homogène.

Pour beaucoup de laiteries, ce débat est source d'incertitudes concernant les prises d'échantillons chez les producteurs au moment de la collecte. Il faut donc savoir que les tanks à lait construits selon la norme française (NF U36-101) sont équipés d'une agitation cyclique, permettant d'assurer une homogénéité du lait en permanence, tant au niveau de la matière grasse qu'au niveau de la température.

On peut donc considérer que la norme AGRG0001734A sur la collecte engendre un gaspillage, aussi bien en temps opératoire pour le laitier qu'en consommation de carburant pour le véhicule immobilisé.

Ainsi, pour un parc de tanks NF (dont le système d'agitation est homologué), l'attente de 2 minutes imposée au collecteur avant l'échantillonnage n'est pas justifiée sachant que le lait est obligatoirement homogène en permanence.

Les établissements CHARRIAU ne voient pas comment un tribunal pourrait condamner une laiterie ne respectant pas ces 2 minutes d'agitation pour la prise d'échantillon. En effet, elle se doit de respecter la norme  au sujet des tanks, et donc le lait collecté est homogène en permanence. Ceci est valable dans le cadre d'une utilisation d'un tank à lait bénéficiant d'une maintenance régulière et dans des conditions normales d'utilisation.
2007-10-01 09:56
charriau
Sales manager
Un article de la revue réussir lait élevage (septembre 2007) : En Rhône-Alpes, l'enjeu est le coût de collecte