Mesurer l'efficacité du pré-refroidissement du lait en ferme

2011-11-21 10:14
charriau
Sales manager
Pour évaluer l'efficacité d'une installation de pré-refroidissement du lait en ferme, la méthode la plus simple est de profiter du passage de la citerne de collecte de la laiterie.

Donc le tank est vide, il est en situation de refroidissement dite de première traite.

Pour cette première traite, il ne faut pas mettre le tank en fonctionnement immédiatement mais attendre que la traite soit entièrement terminée (en utilisant normalement le pré-refroidisseur de lait).

Dès la mise sous tension de votre tank, il faut lire la température moyenne du lait (après son pré-refroidissement) affichée.

Connaissant la température de l'eau à l'entrée du pré-refroidisseur, vous pourrez connaitre la différence de température lait/eau donc l'efficacité de l'échange de l'installation.

Plus la température de lait à la sortie du pré-refroidisseur sera proche de la température de l'eau à l'entrée du pré-refroidisseur, meilleures seront les économies d'énergie.

Avec en entrée une température de l'eau à 12°C, si l'écart est supérieur de 6°C, il faudrait demander à l'installateur d'intervenir pour améliorer la performance de votre installation.

La seconde partie de l'évaluation consistera à mesurer la quantité d'eau utilisée pour arriver à l'écart de température obtenu ...

Dernière modification par charriau (2012-12-10 11:56)
2011-12-05 15:14
charriau
Sales manager
Il y a de nombreux avantages à mettre en place cette procédure de façon systématique :

1°) cela permet de vérifier que le système de pré-refroidissement fonctionne correctement

2°) La ou les pale(s) ainsi que l'évaporateur du tank à lait sont donc en principe recouverts de lait au maximum avant le début du fonctionnement. Ceci a donc pour effet de limiter le gel et la mousse du lait et donc de la lipolyse

3°) si le pré-refroidisseur installé est performant, le mélange de lait nouveau avec les laits refroidis ont une faible incidence sur la qualité finale du lait

4°) le décalage systématique du fonctionnement du tank à lait après la traite permet un étalement de la puissance électrique globale nécessaire sur l'exploitation.

Dernière modification par charriau (2012-12-10 11:57)
2012-11-19 17:32
charriau
Sales manager
Un comparatif entre les différents modèles de pré-refroidisseurs présents sur le marché français.

Essai comparatif GIE lait viande publié dans PLM montre que tous les échangeurs ne se valent pas.

Le delta t° (écart entre la température du lait à la sortie du pré-refroidisseur et de l'eau à l'entrée du pré-refroidisseur) justifie les écarts de prix entre les différents systèmes.

Passer le lait de 34 à 30° demande moins d'énergie au compresseur du tank que de passer de 30 à 26° (et ainsi de suite). Les derniers degrés de température de refroidissement sont ceux qui demandent le plus d'énergie électrique au tank à lait.



Ce diagramme montre que la pente de descente de température n'est pas droite.

Dernière modification par charriau (2013-02-11 10:20)