Chauffe-eau thermodynamique

2013-02-11 18:21
charriau
Sales manager
Principe de fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique

Pour faire simple, un chauffe-eau thermodynamique est un ballon d’eau chaude équipé d’une petite pompe à chaleur air/eau autonome, associée à une résistance électrique d’appoint, qui utilise comme source d’énergie principale (et gratuite !) les calories présentes dans l’air ambiant et perdues par des appareils tels que le tank à lait (s'ils sont dans le même local).

En effet, la mini pompe à chaleur de ce chauffe-eau à accumulation va « aspirer » l’air extérieur ou l’air intérieur d’une pièce non chauffée dans laquelle l’appareil a été installé (caves, garages…) pour chauffer l’eau stockée dans le ballon.

La résistance électrique est, elle, prévue en appoint, en cas de manque d'eau chaude par grand froid par exemple. Dans la cas qui nous concerne, c'est le chauffe eau de la laiterie qui doit assurer cette fonction, donc la résistance du chauffe eau thermodynamique peut être mise hors service.

Le chauffe-eau thermodynamique peut répondre à vos besoins en eau chaude (jusqu’à 60°C) toute l’année et représente une économie potentielle de 70 à 75% par an sur votre production d’eau chaude sanitaire par rapport à un chauffe-eau électrique. Sans compter les émissions de CO2 en moins…



Au cas où vous l'auriez loupé : un chauffe-eau thermodynamique plutôt qu'un récupérateur de calories.

Dernière modification par charriau (2013-02-12 09:42)
2013-02-11 18:23
charriau
Sales manager

On peut trouver des chauffe-eau thermodynamiques de capacité identique (quantité d'eau chaude en 24 heures) avec des écarts de prix importants. Il nous semble donc important de donner quelques critères à prendre en compte pour acheter en connaissance de cause.

- Choisissez un chauffe-eau thermodynamique portant les marques NF, Promotelec et AFPAC et un installateur professionnel qualifié, donnant droit à un crédit d’impôt (40%).
=> le notre est NF, Promotelec et AFPAC

- Investissez dans un chauffe-eau thermodynamique ayant un coefficient de performance (COP) supérieur à 3,2 : autrement dit, pour 1 kWh d’électricité consommée, l’appareil produit 3,2 kW d’énergie pour chauffer votre eau. Ce COP minimum permet ainsi de diviser environ par deux votre consommation liée à la production d’eau chaude.
=> le notre : COP=4 selon EN 255-3

- Vérifiez le type de garantie (pièces ou pièce main-d’œuvre et déplacements). Il existe des garanties très aléatoires allant de 1 an à 5 ans et quelquefois des doubles affichage de garantie par exemple: garantie 5 ans (uniquement la cuve, compresseur 1 an). Faire attention aux (*) présentes.
=> le notre, c'est une garantie pièce cinq années pour la cuve et deux années pour le compresseur.

- Vérifiez la marque du compresseur du chauffe-eau thermodynamique, la pompe à chaleur (PAC) est le cœur du chauffe eau thermodynamique. Bien souvent la marque et l’origine du compresseur fait toute la différence en terme de fiabilité.
=> le notre : compresseur Scroll rotatif 410 W

- Renseignez vous également sur le type d’échangeur du chauffe eau thermodynamique. On trouve sur le marché des produits asiatiques qui peuvent être d’excellentes qualités, mais dont les échangeurs sont en simple peau et en inox, pouvant ainsi créer une réelle contamination de l’eau potable. Le règlement sanitaire départemental type (article 16.9) exige pour tout échangeurs immergés d’avoir un échangeur double peau.
=> le notre : échangeur double peau/parois

- Vérifiez la résistance électrique d’appoint. Elle est insérée dans le ballon selon deux montages. Le plus simple et le moins cher est la résistance blindée plongée directement dans l’eau. Ce montage est préconisé si l’eau est douce et peu calcaire. Si elle s’entartre, elle perd de son efficacité. Elle doit donc être détartrée régulièrement. Une résistance montée sur une stéatite diminue la vitesse de formation du tartre, préserve les performances et la consommation d’électricité. En cas de panne, elle se change sans vidanger le chauffe-eau.
=> le notre : résistance blindée, mais en en qui concerne notre application, c'est le chauffe eau de la laiterie qui chauffe l'eau on peut donc débrancher la résistance.

- Vérifiez la masse de réfrigérant est un indice de qualité environnementale (moins il y en a, mieux c’est pour la planète).
=> le notre : 1000 g

- Vérifiez le niveau de bruit, ou pression acoustique, mesuré selon la norme à 1 m de distance, oscille entre 47 et 55 dB(A). Dans un local fermé et séparé des pièces à vivre, ce n’est pas gênant.
=> le notre : 39 dB à un mètre

- Quelle disponibilité des pièces détachées d'ici 4 ou 5 ans ?
=> le notre : disponibles

- Vérifiez le type du ballon de stockage d'eau chaude inox ou double émaillage
=> Les Ets CHARRIAU préfèrent le double émaillage. Certaines productions asiatiques maîtrisent mal la soudure inox et parfois même la qualité de l'inox ... Le double émaillage élimine les phénomènes d'électrolyse qui provoquent la corrosion.

- Vérifiez la qualité de l'anode (magnésium, titane, ...)
=> le notre : anode magnésium à changer suivant la qualité de l'eau

- Vérifiez la présence d'une fonction anti-légionelle
=> le notre : fonction anti-légionelle présente

2013-02-11 18:31
charriau
Sales manager
L'achat est une chose, mais encore faut-il que le chauffe-eau thermodynamique soit installé de manière optimale :

- Assurez vous qu'il n'y ait pas de mélange entre les entrées et sorties de flux d'air.

- Calorifugez votre chauffe-eau thermodynamique et les conduites d'eau chaude. En effet, ces appareils sont plutôt conçus pour être posés dans des endroits tempérés. En isolant, vous limitez les pertes d’énergie lors de la production et la distribution d’eau chaude.

- Installez un filtre à air (retenir les particules) sur l'aspiration conduisant à l'évaporateur à ailettes de la pompe à chaleur de votre chauffe-eau thermodynamique. Filtre qui devra être nettoyé et/ou changé régulièrement.

Dernière modification par charriau (2013-02-11 18:31)